Culture Outdoor et jardin

Comment faire une bouture de plante succulente ?

faire une bouture

Les succulentes sont à la fois décoratives et faciles à vivre. On les adore tout autant dans le jardin qu’en intérieur, dans un terrarium ou tout simplement en pot. Rien de plus simple que de réaliser de ravissantes compositions, même si vous débutez ou si vous n’avez vraiment pas la main verte ! Vous disposez déjà de quelques plants ? Rien de plus simple que de les bouturer !

Les atouts des succulentes

Les succulentes sont des xérophytes : des plantes adaptées aux milieux exposés à des précipitations rares ou très irrégulières. Elles ont donc développé leurs propres réserves. Leurs tiges ou feuilles gorgées d’eau leur valent d’ailleurs le surnom de « plantes grasses ». En réalité, ces plantes sont gorgées de suc, ce qui leur vaut un autre nom : succulente. Cette particularité leur donne cette allure particulière, presque graphique. Surtout, les succulentes sont capables de résister à tout ou presque, et de se multiplier dans des conditions extrêmes. Réussir une bouture de plante succulente est donc une opération particulièrement aisée, à la portée de tous. Deux options possibles : le bouturage des feuilles ou le bouturage des tiges.

Le bouturage des feuilles

Cette technique de bouturage est la plus simple : même si vous débutez, vous n’aurez aucun mal à réussir vos boutures de feuille ! Il est principalement conseillé pour multiplier les variétés de crassulacées, et notamment :

  • Crassula,
  • Cotylédon,
  • Echeveria.

Vous doutez ? Examinez les feuilles : très épaisses, elles se détachent facilement. La technique est simplissime :

  • Choisissez quelques feuilles saines, bien gorgées de suc.
  • Décrochez-les en évitant de les écraser.
  • Déposez les feuilles dans une assiette, en veillant à ne pas les exposer directement au soleil.

Vos feuilles doivent être prélevées avec délicatesse : pas question d’écraser les chairs ! Il faut ensuite les laisser cicatriser à l’air libre – et pas en terre – pour éviter tout risque de pourrissement. Au bout de quelques semaines, vous constaterez l’apparition de racines. Lorsqu’elles mesurent 1 cm, préparez votre pot. Déposez simplement les boutures à la surface de la terre : votre nouvelle succulente va s’enraciner naturellement.

Le bouturage des tiges

Cette technique de bouturage est assez similaire au bouturage des feuilles, à un détail près : vous allez prélever une tige complète.

  • Prélevez une tige en la découpant proprement, à l’aide d’un couteau propre et bien tranchant.
  • Laissez cicatriser à l’air libre, en déposant vos boutures dans un plat.
  • Une fois que les plaies sont bien sèches, déposez vos boutures dans un pot rempli de substrat ou de terreau. Attendez que les racines apparaissent pour les planter.

Lors d’un bouturage de racines, la plante mère va être amputée, ce qui n’est pas forcément très esthétique. Mais vous obtiendrez une nouvelle plante bien plus rapidement. Cette technique est tout particulièrement appropriée pour le bouturage des cactus, ainsi que pour de nombreuses plantes grasses : Aeonium et Kalanchoe en tête.

Les cas particuliers

L’Aloe vera

Il est possible de réaliser une bouture de feuille d’Aloe vera, mais la technique est assez proche d’un bouturage de tige. Cette plante est en effet très vulnérable aux bactéries. Il est donc nécessaire de prendre quelques précautions en prélevant la feuille. Pour la réussite de votre bouture d’aloe vera comme pour la préservation de la plante mère, vous devez utiliser une lame propre et tranchante. Déposez ensuite la feuille coupée dans une assiette, dans un lieu chaud, en veillant à ne pas l’exposer directement au soleil. Une fois qu’un film transparent s’est formé au niveau de la plaie, il est temps de planter votre bouture. Préparez un pot bien drainé, en le remplissant d’une couche de billes d’argiles et de terreau. Votre bouture doit être enterrée à 1/3. Attention : votre bouture a besoin de puiser dans ses réserves pour former de nouvelles racines ! Il est donc tout à fait normal que la feuille ait mauvaise mine. Résistez à la tentation : pas question de trop l’arroser ! Le pot doit simplement rester humide. Compter 4 semaines pour obtenir un nouvel Aloe vera.

Le cactus euphorbe

Le latex rend la bouture de cactus euphorbe plus délicate à réussir. Il va en effet falloir arrêter l’hémorragie aussi bien sur la plante mère que sur la bouture. Pour réussir l’opération, préparez donc un bol ou une tasse d’eau, ainsi qu’un spray rempli d’eau. Prélevez la tige en tranchant aux 2/3 de sa longueur, en employant comme toujours une lame propre et tranchante. Placez immédiatement la tige prélevée dans l’eau, et utilisez votre spray pour vaporiser la plaie de la plante mère.

L’arrosage

Les succulentes aiment la sécheresse, mais un arrosage adapté permettra à vos boutures de mieux se développer. Optez dans un premier temps pour un vaporisateur : utilisez-le pour apporter un peu de fraîcheur à vos feuilles et tiges au cours de leur cicatrisation. Une fois vos boutures en terre, prolongez l’usage du vaporisateur pendant quelques jours, afin de faciliter le développement des racines. Au bout d’une à deux semaines, procédez à un bassinage, qui permettra à votre plante de développer un enracinement en profondeur.

Les astuces pour réussir vos boutures

  • Il est possible de bouturer des plantes grasses tout au long de l’année, à l’exception de l’hiver. Cependant, c’est au printemps qu’elles se gorgent de suc : vous obtiendrez donc de nouveaux plants plus rapidement que si vous procédez à un bouturage en été ou en automne.
  • Pour faire une bouture de cactus sans vous blesser et sans endommager la plante mère, munissez-vous d’une feuille de journal et pliez-la en plusieurs épaisseurs : vous pourrez ainsi manipuler votre cactus en toute sécurité.
  • L’idéal est de procéder au rempotage de vos succulentes lors de leur période de dormance (février/mars, suivant les variétés).
  • Vous n’avez pas de substrat sous la main ? Mélangez simplement 1/3 de terreau avec 1/3 de sable et 1/3 de terre prélevée au jardin.
  • Les billes d’argiles sont idéales pour assurer un bon drainage. Mais il est déconseillé de laisser les racines de vos succulentes à leur contact. N’hésitez donc pas à découper un morceau de feutre de drainage pour les isoler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *