Graines et plantes

Les bienfaits de la mélisse officinale

Membre de la famille des Lamiaceae, cette plante est dotée de nombreux surnoms poétiques : piment des abeilles, herbe au citron… Utilisée depuis l’Antiquité pour ses nombreux bienfaits santé, elle peut être cultivée facilement dans votre jardin. Autre bon point : elle présente très peu de contre-indications. On évite surtout de l’utiliser durant la grossesse et l’allaitement, par mesure de précaution.

bienfaits de la mélisse officinale

Une plante aux propriétés apaisantes

Stress, anxiété, angoisse… En interne, la mélisse officinale est connue pour calmer les troubles nerveux. Vous pouvez également consommer cette plante pour calmer une crise de tachycardie (quand le cœur bat trop vite) et combattre certains troubles du sommeil, type insomnie. Revers de la médaille : elle peut amplifier les effets sédatifs de certains médicaments. Parlez-en à votre médecin !

Elle soulage les troubles digestifs

Cette plante herbacée ne se contente pas d’apaiser le système nerveux : elle combat aussi divers troubles digestifs type acidité gastrique, crampes d’estomac et colites spasmodiques. Ses effets seraient liés à la présence de plusieurs substances, dont l’acide rosmarinique, un agent anti-inflammatoire, et le citronellal, aux propriétés antiseptiques.

Une plante bonne pour le cerveau ?

Il semblerait que la consommation de mélisse citronnelle (autre nom courant de la mélisse) facilite la concentration. Elle aurait aussi une action stimulante sur la mémoire et pourrait soulager les migraines : le cardinal de Richelieu buvait d’ailleurs régulièrement de l’eau de mélisse pour combattre ses crises.

D’autres bienfaits en usage externe

La melissa officinalis peut détendre les muscles et soulager les névralgies. Avec ses substances cicatrisantes, antiseptiques et antivirales, cette plante est également utile pour soigner des blessures légères et quelques infections cutanées. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande notamment son utilisation contre l’herpès labial, aussi connu sous le nom de bouton de fièvre.

Comment l’utiliser ?

En interne

Pour soulager des troubles digestifs ou une crise de nerfs par exemple, vous pouvez aussi bien prendre :

  • des infusions de mélisse. Au besoin, vous trouverez facilement des feuilles séchées dans le commerce. Faites-en infuser 1,5 à 4,5 g (1 à 3 cuillères à café) une dizaine de minutes dans 200 ml d’eau. Vous pouvez en boire 3 fois par jour. Pour des feuilles fraîches, comptez plutôt 3 à 9 g ;
  • 2 à 4 ml d’extrait liquide 3 fois par jour ;
  • 2 à 6 ml de teinture mère (diluée dans de l’eau), 3 fois par jour.

En utilisation externe

Pour détendre vos muscles, incorporez 10 gouttes d’huile essentielle de mélisse ou lemon balm dans un produit dispersant (ex. : 1 tasse de lait en poudre) avant de mettre le tout dans votre bain. Contre les névralgies et petites blessures, diluez 5 gouttes d’HE dans 1 cuillère à café d’huile d’olive, puis massez doucement la zone. Pensez plutôt à une crème ou à une pommade contenant de l’extrait de mélisse contre l’herpès labial.

Dans la cuisine…

N’oubliez pas que la mélisse est aussi une plante aromatique ! Hachez finement ses feuilles pour agrémenter vos salades, sauces, poissons, potages, viandes, marinades…

Où la planter ?

Cette plante vivace donnant de jolies petites fleurs blanches se plaît aussi bien au soleil qu’à mi-ombre. Elle aime les sols frais, légers et argileux. Vous trouverez facilement des graines dans le commerce, mais faites attention à ne pas confondre cette plante avec la « vraie » citronnelle, dite cymbopogon citratus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *