Matériel culture

Quel système hydroponique choisir pour la maison ?

systeme hydroponique maison

Également appelé culture hors-sol, le système hydroponique permet de cultiver des plantes dans un substrat inerte, comme de la laine de roche, des billes d’argile ou même du sable. Le principe est particulièrement apprécié en environnement urbain où les particuliers bénéficient rarement d’un jardin. Comment réaliser sa propre installation hydroponique chez soi ?

Ce qu’il faut savoir pour se lancer dans l’hydroponie maison

De nombreux tutos sur l’hydroponie s’attardent sur les avantages d’une telle pratique. Une consommation d’eau modérée, une croissance des plantes accélérée, un environnement moins sujet aux maladies et aux problèmes d’infestation… Un système hydroponique fait maison requiert quelques aménagements personnels. Tout dépend de la place allouée à ce type de culture et le matériel à disposition. Les éléments qui constituent les fondamentaux de tout système sont :

  • deux récipients opaques pour faire office de plateau et de réservoir : aquarium ou seau ;
  • un substrat inerte : plaque de polystyrène, sable… ;
  • une pompe à eau pour oxygéner le bassin et assurer la circulation de l’eau et de la solution nutritive.

Il s’agit du modèle le plus courant pour fabriquer son système hydroponique et débuter sur de bonnes bases. Par la suite, d’autres méthodes conviennent à différents types de culture. Elles reposent sur le même principe, mais le système d’alimentation et le circuit de distribution diffèrent.

Trois manières différentes de se lancer dans la culture hydroponique

Il existe en effet des systèmes hydroponiques homemade dédiés à différentes formes de culture. Trois grandes catégories se distinguent :

  • la technique de culture sur filtre nutritif ou système NFT : également employée en aquaponing, cette méthode consiste à disposer les plants sur un plateau non immergé. À l’aide d’une pompe, la solution nutritive suit un circuit préétabli pour venir nourrir les plantes et les légumes. Cela convient pour les salades ;
  • la table à marée : comme sa dénomination le précise, elle draine et irrigue le plateau à intervalles réguliers. Cela a pour effet de stimuler l’oxygénation des racines et la croissance des plantes. Il s’agit du système hydro maison le plus simple à mettre en place ;
  • le système goutte à goutte : il est particulièrement indiqué pour les petites structures. La pompe injecte l’eau et la solution nutritive en continu. L’excédent retombe dans le réservoir afin d’éviter toute stagnation. Le principe est particulièrement adapté aux herbes aromatiques.

Et l’hydroponie passive ?

L’ensemble des systèmes hydroponiques maison évoqués jusque-là se regroupe dans ce que l’on appelle l’hydroponie active. Grâce à l’usage de procédés automatisés et d’un matériel électrique, la croissance est optimisée et nécessite un suivi moins rigoureux. En matière de culture hydroponique, comment faire pour développer ses plantes sans consommation d’énergie ? L’hydroponie passive, elle, consiste à cultiver ses plantes sans l’aide d’une pompe. Le système à mèche se compose d’un réservoir qui alimente différents contenants à partir de son réseau de fils. Ce principe peut convenir à des cultures modestes tout en étant une bonne entrée en matière. Il faut néanmoins se montrer patient et assurer une surveillance plus soutenue que pour un système actif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *